Juil 25, 2019

Posted by | Commentaires fermés sur Investir dans le cinéma : la campagne 2019 des SOFICA est lancée

Investir dans le cinéma : la campagne 2019 des SOFICA est lancée

Investir dans le cinéma : la campagne 2019 des SOFICA est lancée

La liste des trente SOFICA (sociétés de financement d’œuvres audiovisuelles et cinématographiques) agréées permettant aux investisseurs privés de diminuer leur impôt sur le revenu (IR) tout en participant au financement du 7e art vient d’être publiée par le Centre National du Cinéma et de l’Image animée et l’Autorité des Marchés Financiers. Celles-ci sont agréées par la Direction Générale des Finances Publique ainsi que le DG du Centre National du Cinéma.

Fiscalité

Pour baisser son revenu imposable en 2020, tout en soutenant le financement de l’audiovisuel et du cinéma, le particulier peut investir dans des parts de SOFICA.
Les montants récoltés auprès de ces épargnants permettent aux SOFICA de financer le marché des films français. Celles-ci ont jusqu’à la fin de cette année 2019 pour lever les 96 500 euros demandés. À noter que l’investissement doit être réalisé avant le 5 février 2020 (dernier délai).
Attention toutefois, les sommes investies sont encadrées à la fois par le fisc qui borne l’investissement dans la double limite de 36 % du RNG et de 22 millions d’euros et par les SOFICA qui exigent toujours un minimum de souscription de 7 800 euros.
Autre avantage, ces sociétés de financement d’œuvres audiovisuelles et cinématographiques n’entrent pas dans le nouveau plafonnement des dérogations fiscales de 17 millions d’euros, mais dans celui plus avantageux de 22 390 euros. Pour en profiter, il faut faire très vite et s’adresser directement aux réseaux qui les commercialisent. Accessible dès 4 680 euros, A Plus Image 8 (acteur majeur de cet environnement depuis des années) vous permet de bénéficier de l’attractive fiscalité de ces fameuses sociétés de financement de l’industrie audiovisuelle et cinématographique tout en profitant de l’expertise de gestion d’A Plus Finance.
La société de gestion “A Plus Finance” gère des SOFICA depuis vingt ans. Elle est le leader du marché en termes de volume levé et géré. Ce groupe, fondé depuis 1985, annonce avoir franchi cette année la barre des 3 milliards d’euros d’encours conseillés ou sous gestion. Les pôles d’expertise développés au sein de ce groupe sont fondés sur le financement du cinéma, l’immobilier et les Fonds de Fonds.

SOFICA : quel rendement et réduction d’impôt attendre ?

Le principal atout de ces sociétés est de permettre une défiscalisation substantielle et immédiate vu que la somme minimale de la réduction d’IR peut atteindre 23 millions d’euros.
Les plus-values comme les revenus sont soumis à la fiscalité des valeurs mobilières.
Pour profiter de la réduction d’impôt, le souscripteur doit conserver ses parts pendant au moins six ans. Donc la durée de conservation des titres est très longue et la rentabilité réduite. Les particuliers qui n’ont pas trop les moyens mais préférant les films de stars et les grandes productions peuvent se tourner vers la Bourse.

Read More
Juil 17, 2019

Posted by | Commentaires fermés sur SOFICA : investir dans le cinéma et payer moins d’impôts

SOFICA : investir dans le cinéma et payer moins d’impôts

SOFICA : investir dans le cinéma et payer moins d’impôts

Qu’est-ce qu’une SOFICA ?

Les SOFICA constituent un des principaux instruments pour le financement de la production cinématographique et audiovisuelle indépendante. Celles-ci ont été créées, en 1991, par le législateur dans une volonté de soutien à l’industrie audiovisuelle et cinématographique française. Sous le pilotage et le contrôle du Centre National du Cinéma et de l’Image animée, le capital de ces fameuses sociétés de financement d’œuvres audiovisuelles et cinématographiques est constitué de fonds privés, dont la collecte est favorisée par une défiscalisation – une réduction d’impôt allant jusqu’à 72 % – très avantageuse offerte aux investisseurs.
L’investissement de ces sociétés dans les projets cinématographiques ou audiovisuels peut prendre deux formes :
– la plupart du temps, le versement de numéraires dans le cadre d’un contrat d’association à la réalisation ;
– la souscription en direct au capital d’entreprises de réalisation.
La participation financière des sociétés de financement de l’industrie cinématographique et de l’audiovisuel est à distinguer des collaborations de coproduction. La contribution de celles-ci ne leur confère pas de droits sur le film ou la série audiovisuelle produit, mais seulement sur les recettes d’exploitation, tels que les projections en salles, la VOD, les DVD… Les interventions financières n’entrent pas dans le calcul du prorata de la TVA et ne génèrent pas de chiffre d’affaires.

Quels sont ses avantages ?

Créées généralement à l’initiative des professionnels du secteur financier ou des producteurs audiovisuels, les SOFICA sont un produit fortement réglementé, car sous la triple tutelle de la direction générale des finances publiques, du Centre National du Cinéma et de l’Image animée et de l’Autorité des Marchés Financiers. Celles-ci doivent recevoir un agrément du Centre National du Cinéma, chaque année, après évaluation de la qualité de leur bilan. Ainsi, quinze SOFICA – Manon 10, CINEAXE, Cinemage 14, A Plus Image 8 (conseillée par A Plus Finance), Cineventure 6, etc. – ont été autorisées par l’Autorité des Marchés Financiers à collecter des fonds en 2019-2020, pour une enveloppe totale de 97 500 euros. De plus, ces sociétés d’investissement sont contraintes à réserver 75 % au moins de leurs investissements aux films d’initiative française. D’autres types d’engagements les lient, déterminés chaque année par le Centre National du Cinéma et le ministère du Budget : part d’investissement minimale à consacrer au cinéma indépendant, aux productions à petit budget ou encore aux premiers ou deuxièmes films…
La SOFICA d’A Plus Finance sélectionne les réalisateurs – ou producteurs – indépendants les plus dynamiques, principalement en matière de solidité financière.
Attention : la rentabilité de ces sociétés (récupération d’un éventuel bonus, de sa rémunération, de l’apport initial, etc.) est suspendue aux futurs résultats d’exploitation du film produit.

Read More
Juin 21, 2019

Posted by | Commentaires fermés sur Investir dans une SOFICA : un bel avantage fiscal…

Investir dans une SOFICA : un bel avantage fiscal…

Investir dans une SOFICA : un bel avantage fiscal…

Comment faire baisser son addition fiscale ?

   C’est la saison des déclarations de revenus. Cet été 2019 est particulier avec la mise en place en août du prélèvement à la source. Afin d’éviter une triple imposition des redevables, Bercy – département ministériel chargé de la gestion de la politique économique et des finances publiques de l’État français – a mis en place un mécanisme : le CIMR – Crédit d’impôt pour la modernisation du recouvrement. Ce nouveau dispositif permet de réduire la facture fiscale.

   L’industrie cinématographique française est dorlotée par l’État. Parmi ses faveurs, les sociétés de financement de l’industrie cinématographique et de l’audiovisuel figurent en bonne place. Ces fameuses “SOFICA” offrent aux investisseurs – particuliers et professionnels – un avantage fiscal. Les rendements sont souvent très faibles, sauf succès exceptionnels des séries ou des films. Mais une fois dopés par Bercy, ceux-ci excèdent généralement 12 % l’an. D’où les files d’attente pour souscrire des parts de sociétés de coproduction de films. A Plus Finance Cinéma présente toute l’actualité économique et financière du cinéma français et européen.

       Rentabilité 

 Si les films font un tabac en salles, les contribuables peuvent obtenir plus de 12 % !

  La rentabilité des SOFICA ne dépend pas seulement des échecs ou du succès des films financés. Le système est tel que, généralement, le contribuable ne va même pas récupérer la totalité de sa mise, mais uniquement 75 %… La faute, particulièrement, à de lourds frais de gestion : 9 % par an durant six à neuf ans et 5 % à l’achat. Néanmoins, le rendement moyen avoisine 8 %. Donc l’avantage fiscal est la clé du mystère. Cela dit, les entrées en salles comptent également dans les résultats. Placer ses économies dans une SOFICA est une prise de risque. Si le contribuable veut jouer la prudence, il doit viser les sociétés qui plafonnent le rendement. Tous ces désavantages passent au second plan pour les redevables qui pensent – en premier lieu – à l’avantage fiscal.

     Pour éviter ce genre de risque, 55 % des sociétés de financement de l’industrie cinématographique et de l’audiovisuel préviennent d’emblée que, même si elles gagnent de l’argent – suite au succès des films -, le rendement servi aux investisseurs – particuliers comme professionnels – n’excédera jamais 9. 3 %. Une très bonne solution pour les contribuables qui veulent limiter – entre autres – l’incidence de l’échec des séries ou des films.

    Fiscalité

   Les investisseurs doivent faire la queue pour souscrire des parts et en bénéficier.

  Si ces derniers conservent leurs parts sept ans – au moins -, ils bénéficieront d’une réduction d’IR de 35 % de leurs revenus annuels, soit un gain minimal de 7 500 euros et de 48 % du montant investi, dans la limite de 25 millions d’euros par foyer fiscal.

 Le placement sofica est cependant si attractif que, chaque année, les amateurs du 7e art se bousculent pour en bénéficier. A Plus Finance – société de gestion indépendante – assiste les SOFICA dans leurs activités juridiques, financières et administratives. Elle a conclu avec chaque entreprise une convention d’assistance spécifique afin de mieux répondre à leurs attentes et à leurs besoins.

Read More
Mar 22, 2019

Posted by | Commentaires fermés sur Chasseur de bien : comment multiplier vos chances d’avoir le bien de vos rêves ?

Chasseur de bien : comment multiplier vos chances d’avoir le bien de vos rêves ?

Chasseur de bien : comment multiplier vos chances d’avoir le bien de vos rêves ?

 

Accéder à des biens que le chercheur tout seul ne pourra pas accéder, est l’un des privilèges qu’offrent les chasseurs immobiliers à leur client. En effet, même en consultant 5 ou 10 sites d’immobiliers français, un chercheur de bien ne pourra pas voir tout le marché de la vente des biens.

Comment accéder au Off-market ?

Grâce à leur connaissance du marché, mais aussi à leur carnet de connaissances, un chasseur immobilier bordeaux comme Homelike Home, l’un des premiers dénicheurs de bien sur Paris, peut permettre à leur client d’accéder au « off Market » ou les biens hors marché. Ce type de biens, ne forme en réalité qu’entre 5 à 10 % du marché de l’immobilier.
En effet, un bon chasseur de bien, permettra à son client d’accéder à ce marché caché dans les meilleures conditions, grâce à ses relations privilégiées, ainsi que ses réseaux immobiliers.
En outre en optant de passer par un chasseur de bien l’acheteur peut bénéficier d’une bien meilleure réactivité. Puisque les biens les plus intéressants se vendent beaucoup plus rapidement, donc il faut être plus réactif, afin de trouver le bien idéal.
Avec la présence d’un marché qui est assez tendu, constitué de beaucoup de demandes d’achat et très peu d’offre de qualité comme, c’est le cas surtout sur Paris, la compétition est assez rude. Le chercheur de bien devra affronter un véritable parcours du combattant pour trouver la perle rare.


Un bien de qualité se trouvant dans la capitale, arrivant sur le marché, la matinée, dans la même journée aura plusieurs offres et visites. Chaque minute compte dans l’acquisition d’un bien de qualité, en effet, visiter avant les autres et faire une offre compte dans l’acquisition. La réactivité sur de telles offres est capitale pour trouver le bien idéal. C’est ce que demande ou c’est ce qu’attend un acquéreur de son chasseur de bien.
Homelike Home, le chasseur de bien, garantit à ses clients de couvrir 100 % du marché de la vente immobilière grâce essentiellement à l’utilisation des outils technologiques, ainsi qu’à leurs réseaux de contacts.

Gagnez du temps et ne visitez que les biens qui vous intéressent

Très souvent, les acquéreurs se lassent de se déplacer pour rien en découvrant des défauts rédhibitoires en visite, malgré ses efforts à cibler sa recherche.
L’étape de la visite est très souvent une source de déception pour les futurs acheteurs qui sont à la recherche du bien de leur rêve. Selon les dernières statistiques effectuées aux seins des agences immobilières, plus d’une visite sur deux sont inutiles, c’est en effet, l’un des plus grands problèmes de la recherche immobilière.

 

Read More
Fév 22, 2019

Posted by | Commentaires fermés sur Chasseur immobilier : quel est son rôle et ses différences avec un agent immobilier ?

Chasseur immobilier : quel est son rôle et ses différences avec un agent immobilier ?

Chasseur immobilier : quel est son rôle et ses différences avec un agent immobilier ?

Dénicheur d’appartements : quel est son rôle ?

Pour évaluer la rentabilité du projet, le chasseur immobilier a bordeaux ou a Paris effectue le bilan de l’opération en tenant compte du coût de la construction (réalisation des travaux, achat du terrain…) et de son prix de vente. Il lui faut établir le plan de financement de l’opération et les budgets prévisionnels, vérifier la réglementation en vigueur et prendre en compte les contraintes techniques. Pour cela, il travaille en relation étroite avec les services techniques (en particulier l’ingénieur travaux), avec lesquels il calcule les frais engagés par l’entreprise, et avec les services commerciaux pour estimer le prix de vente du produit fini.
Avec les architectes et les responsables techniques, il prend en compte la conception et la réalisation du projet. Il évalue et détermine les éléments techniques, comme l’emplacement des gaines, la configuration des parkings (un ou deux sous-sols ?), l’implantation des ascenseurs (combien ? où ?), la longueur des couloirs, etc. Il prend en compte à la fois les aspects fonctionnel, technique, esthétique, de faisabilité et de rentabilité. L’objectif étant d’arriver de concilier tous ces critères pour proposer le meilleur rapport qualité-prix.
Une bonne connaissance du secteur d’activité est indispensable. Pour cela, il faut d’abord trois à quatre ans d’expérience comme coordinateur de travaux ou assistant monteur avant d’obtenir un poste de ce type. À l’heure actuelle, c’est la profession qui recrute le plus dans le secteur. HomeLike Home (leader de la chasse immobilière depuis 2000) est composée d’une cinquantaine de chargées de recherche à votre service, spécialisées par secteur géographique. Il intervient à la location comme à l’achat. Il propose aussi des services pour trouver vos locaux professionnels. Avec HomeLike Home, vous pouvez trouver la perle rare.

Les acteurs de l’immobilier

Le responsable de programmes : appelé aussi chargé de projet ou chargé d’affaires, son travail commence après l’obtention du permis de construire et se poursuit jusqu’à la livraison de la construction. Il veille au respect des délais, de la qualité et des coûts de l’opération. Il coordonne et contrôle l’ensemble des opérations, et travaille avec l’ingénieur travaux pour la partie technique, et le responsable commercial, chargé de vendre les lots. Il peut également gérer les appels d’offres et choisir l’entreprise qui réalisera les travaux. Deux options s’offrent à lui. Soit il délègue les opérations à une seule entreprise, soit il agit lot par lot, c’est-à-dire qu’il traite avec tous les corps de métiers directement. Cette dernière solution est la plus rentable financièrement. En contrepartie, elle demande beaucoup plus de travail de suivi et de coordination, puisqu’au lieu d’avoir un seul et même interlocuteur, il en a plusieurs. Mais quelle que soit l’opération choisie, le responsable de programmes essaiera toujours de négocier les meilleurs prix. C’est également lui qui a la responsabilité du cahier des charges et le suivi des chantiers.

 

Read More
Jan 29, 2019

Posted by | Commentaires fermés sur Société civile immobilière : définition, création et avantages

Société civile immobilière : définition, création et avantages

Société civile immobilière : définition, création et avantages

Une société civile immobilière est l’une des sociétés qui sont très prisées en France surtout pour ses activités dans l’investissement immobilier tel que les biens locatifs. Une société civile immobilière peut permettre aux associés de profiter d’une fiscalité très avantageuse. Mais qu’est-ce qu’une société civile immobilière et à quoi sert-elle ?
Afin de répondre à toutes ces questions, Christophe Peyre, l’expert de l’investissement immobilier dans la société de gestion A Plus Finance, apporte dans cette article tous les détails sur ce type de société en France.

Qu’est qu’une société SCI ?

Une société civile immobilière est une société qui prend plusieurs formes. Mais ce qui est très intéressant se sont les avantages qu’offre la société civile immobilière notamment la possibilité de créer une société civile immobilière familiale afin d’optimiser la fiscalité en cas de succession.
La société civile immobilière est régie par le code civil, essentiellement par les articles 1832 et ceux qui suivent, du droit des sociétés.
Selon les statuts de la société civile immobilière, ce type de société permet à plusieurs associés de s’unir afin de détenir et de gérer un ou plusieurs biens immobiliers.
Tous biens achetés par une société civile immobilier sont loués afin d’en tirer profit. En effet, créer une société civile immobilier offre plusieurs avantages, puisqu’elle permet d’optimiser la gestion d’un patrimoine que ce soit au niveau successoral, mais aussi au niveau fiscal.
Le patrimoine immobilier d’une société civile immobilière est apporté par les associés de la société. Une société civile immobilière peut être créée par au moins deux associés. Les bénéfices qui seront générés par la SCI sont par conséquent partagés entre les différents associés, tout comme la perte.

Les différents types de société civile immobilière

Il existe, en France plusieurs types de sociétés civiles immobilières : SCI familiale, SCI de gestion, SCI construction et vente et SCI d’attribution.
La société civile de gestion, c’est la forme la plus répandue des sociétés civiles immobilières. La mission principal pour ce type de société, c’est l’acquisition et la gestion des biens immobiliers. Généralement, ces sociétés passent par des contrats de baux commerciaux et de baux d’habitation. Dans la société civile immobilière de gestion, ce sont les associés qui prennent en charge les différents travaux à effectuer dans les biens immobiliers, ainsi que l’entretien et les réparations éventuelles. Les bénéfices des biens locatifs sont répartis entre les associés.
Il est important à savoir que dans ce cas de SCI, la propriété du bien immobilier n’est détenue par aucun des associés. En effet, si un associé décède alors le bien immobilier appartient toujours à la SCI de gestion en tant que personne morale. Cette forme de société est gérée surtout par les sociétés de gestion telle que A Plus Finance.

Read More
scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services