Avr 23, 2018

Posted by | Commentaires fermés sur Concurrence et évolution des marchés

Concurrence et évolution des marchés

Concurrence et évolution des marchés

 

  Quels sont les types de marchés aujourd’hui ?

 

Le marché peut être défini comme le lieu de rencontre entre la demande et l’offre.

Il appartient à l’entreprise de savoir comment elle souhaite étudier le marché où elle se situe.

 

Deux angles d’approches sont possibles : l’un adopte le point de vue des offreurs et donne une vision que l’on qualifiera d’économique, l’autre, qui adopte le point de vue inverse, partant de la perception de la demande, est qualifié de marketing.

Dans le cas d’une concurrence parfaite, s’il y a peu d’offreurs, on peut parler de marché concentré.

Si au contraire, le nombre d’offreurs est très important, sans qu’aucun n’est de part de marché significative, on le qualifiera de marché atomisé.

 

  Le besoin comme base de la démarche !

Le marketing considère que le besoin est impératif pour espérer vendre ses produits.

En effet, le plus beau des produits ne trouvera pas preneur s’il ne comble pas un manque ressenti par le consommateur potentiel.

Il est important de noter que sans besoin il n’y a pas de vente possible !

 

  Comprendre les besoins des consommateurs

 

Pyramide des besoins

Le psychologue américain “Abraham Maslow” considéré comme le père de l’approche humaniste identifie cinq grands types de besoin.

Ce dernier a basé sa recherche sur “une tentative, une volonté de formuler une théorie positive satisfaisant des demandes théoriques”.

Selon sa théorie, un consommateur doit avoir satisfait un besoin avant d’aspirer au suivant.

Ainsi, on cherchera à satisfaire ses besoins psychologiques, de sécurité, d’appartenance, d’estime et en dernier lieu d’auto-expression.

 

On peut distinguer également les besoins innés qui sont communs à tous (on les dit aussi naturels), fait de nourrir, de dormir, …, par opposition aux besoins acquis (aussi dits sociaux) qui peuvent différer d’une culture à l’autre.

Une autre classification distingue les besoins exprimés, c’est-à-dire les attentes dont le consommateur est conscient et les besoins latents qui correspondent à un réel manque.

 

   De l’étude à l’action

 

Le marketing consiste donc à étudier le marché, puis à répondre aux attentes identifiées qui apparaissent intéressantes.

Il s’articule autour des études de marché, de la prévision des ventes, de l’évaluation après-vente.

 

  Évolution des techniques

Les techniques ont progressé pour se rapprocher de plus en plus des attentes des clients :

Marketing de masse se développe en parallèle de certaines évolutions sociétales, principalement la production de masse de produits identiques, la distribution de masse qui rend les produits disponibles, et une communication de masse qui fait savoir que le produit est disponible.

Elle se justifie principalement dans un marché d’équipement standard.

 

Les entreprises soucieuses de répondre le plus efficacement possible aux attentes ont entrepris de leur répondre plus précisément en utilisant un marketing segmenté.

Il consiste à répondre aux besoins de groupes homogènes identifiés, et non pas à l’ensemble des consommateurs.

Les évolutions qui ont permis cette segmentation sont principalement des études sur les attentes des consommateurs ainsi que le développement de supports de communication ciblés.

 

L’évolution logique a été de répondre à la demande par un marketing individualisé (one to one) visant à proposer précisément le produit qui correspond à chaque consommateur.

Pour se lancer dans ce type de marketing relationnel, certaines conditions sont nécessaires.

 

  Les opérateurs télécoms jouent la différenciation !

 

Les grands opérateurs télécoms (comme Orange et Paritel) ont donc dû s’adapter, vu que les clients attendent une plus grande proximité, avec un accompagnement et un service de bout à bout.

Pour leur répondre, Paritel (opérateur de proximité) gère en interne 3.000 conseillers répartis dans 8 centres d’appels en France.

Read More
Mar 29, 2018

Posted by | Commentaires fermés sur          Stratégie de domination

         Stratégie de domination

         Stratégie de domination

 

Les entreprises peuvent avoir une part de marché très élevée, non qu’elles aient fait de la domination l’axe principal de leur stratégie, mais parce que, comme pour Orange, ou Paritel (opérateur télécom pro), la supériorité du produit ou du service est telle qu’une majorité de clients de plébiscite.

 

La stratégie de domination ne doit donc pas être confondue avec la position de leader en parts de marché venant d’une offre pertinente et attractive.

L’entreprise suivant une stratégie de domination a pour objectif premier de développer ou maintenir la position dominante à travers tous les leviers économiques possibles.

 

   Les stratégies concurrentielles (business) :

 

Microsoft a verrouillé son quasi-monopole sur les systèmes opératoires (OS) en devenant le partenaire unique de tous les constructeurs de PC et en capitalisant sur l’interopérabilité entre PC dans l’espace et le temps.

Plus la base de PC installés sous Windows se développait, plus le standard Windows devenait dominant, les utilisateurs ne voulant pas prendre le risque d’une mauvaise interopérabilité avec un autre OS.

Cette volonté des clients de réduire le risque est ainsi devenue une arme de domination pour Microsoft.

La domination peut venir de règles de tarification encourageant les clients à maximiser la part d’achat au fournisseur dominant, comme pour Inter et TF1.

Elle peut également être confortée par des stratégies d’alliance.

Par rapport à ses grands confrères européens, la SNCF a privilégié l’alliance sur la concurrence pour les liaisons transfrontalières.

 

Cherchant à réduire au minimum la concurrence, qui lui fait horreur, l’entreprise arc-boutée sur la domination oblige le client à être fidèle, non par envie, mais par contrainte.

Elle fait tout pour augmenter le coût ou la difficulté de churn, c’est-à-dire du passage du client d’une entreprise à l’autre.

Le client hésite à changer de fournisseur à la fois parce que l’intérêt de le faire n’est pas évident et parce que le coût du changement peut être élevé.

Différentes tactiques peuvent être utilisées pour rendre le churn plus difficile.

 

 

 Comment réussir à s’imposer face à vos concurrents ?

 

C’est ainsi que les opérateurs de mobiles subventionnent l’acquisition ou le renouvellement de terminaux en contrepartie d’une obligation de rester chez l’opérateur pendant douze à vingt-quatre mois, sans possibilité de sortie par “rachat” de la subvention.

 

Les banques ont fait des efforts importants pour augmenter le coût du changement.

Un autre levier de la domination consiste à accentuer délibérément la difficulté de résiliation d’un contrat avec l’entreprise.

Canal+ a ainsi créé des fenêtres de tir et des conditions de sortie qui impliquent une compétence diabolique pour résilier un abonnement.

 

   Fidélisation client : un système efficace

Les opérateurs télécoms créent également des systèmes de “prime” qui conduisent le client à les privilégier sur les nouveaux entrants ou les concurrents les plus petits.

Tous les systèmes privilégiant le poid de la “base installée”, comme les systèmes de gratuité d’appel vers les clients d’un même opérateur mobile, sont des outils qui permettent à l’entreprise dominante de verrouiller son marché.

 

Tous les opérateurs de téléphonie (Orange, Paritel,…) ont comme objectif principal de minimiser les prix, c’est à dire la somme payée mensuellement par chaque client (afin de fidéliser et satisfaire leurs clients).

Le changement technologique est un facteur d’ouverture à la concurrence.

Read More
Mar 2, 2018

Posted by | Commentaires fermés sur Vins médaillés : peut-on leur faire confiance ?

Vins médaillés : peut-on leur faire confiance ?

Vins médaillés : peut-on leur faire confiance ?

 

Que veulent dire ces petits macarons sur les bouteilles de vin médaillées et peut-on s’y fier ? En or, argent et bronze, ces médailles attirent forcément l’œil du consommateur, mais que veulent-elles peut-on faire confiance à ses bouteilles ?

Région, cépage, année, arôme, cuvée…difficile de s’y retrouver parmi tous les vins disponibles en magasin. Sur les rayons, les médailles apposées sur certaines bouteilles attirent l’attention et mettent le consommateur en confiance. Mais peut-on vraiment s’assurer qu’il s’agit d’une meilleure qualité ?

 

Les vins médaillés sont les meilleurs pour les uns et ne veulent absolument rien dire pour les autres. Pour savoir s’ils sont vraiment de meilleure qualité et mieux que les autres bouteilles, nous avons demandé à un œnologue travaillant chez le Domaine Raphaël Michel et spécialiste de la dégustation à l’aveugle.

 

Fort de son expérience au sein du Château Raphaël Michel, créateur de cuvée depuis 1899 et de son savoir-faire hors-pair, notre expert vous expliquera que vaut ces médailles et peut-on s’y fier.

Un vin médaillé est-il forcément bon ?

Pour le premier test, notre expert a choisi un Fitou du Languedoc Roussillon, un médaillé et son équivalent sans distinction. Au final de ce test, il constate que les deux vins sont très proches avec une légère différence au niveau de la couleur du vin médaillé.

Pour le deuxième test, notre œnologue choisi deux bouteilles de vin blanc dont une est médaillée.

À la fin du test, il déduit que le vin le plus léger et le plus frais est celui de la bouteille qui ne contient pas de médaille.

Conclusion, les médailles qui embellissent les bouteilles de vin ne sont pas forcément un gage de qualité et qu’il faut se méfier des bouteilles de vin qui s’offrent à nous dans les grandes surfaces et les magasins de proximité même si elles profitent d’une médaille.

 

Comment bien choisir sa bouteille de vin ?

La meilleure solution d’après notre expert est de prendre le temps de décortiquer le contenu de l’étiquette se trouvant sur le dos de la bouteille et de se renseigner sur le domaine, le cépage, les arômes, les vignobles…de la bouteille.

 

Si toutefois, vous avez l’habitude d’acquérir vos bouteilles de vin auprès d’un caviste de proximité, n’hésitez pas à lui demander son avis. Les cavistes profitent d’un savoir-faire inégalé et peuvent vous aider à mieux sélectionner les bouteilles qui répondent à vos attentes.

 

 

Read More
Jan 19, 2018

Posted by | Commentaires fermés sur         Éthique et santé publique

        Éthique et santé publique

        Éthique et santé publique

 

   Éthique et prévention

Il y a un dilemme chaque fois qu’il faut choisir entre deux solutions.

La décision qu’on doit prendre dans ce cas est celle du “moindre mal”.

Toutefois, diverses stratégies peuvent aider les médecins à prévoir ou à éviter certains dilemmes d’ordre éthique.

Souvent, le professionnel de la santé fait face à un dilemme : il ignore quels sont les souhaits de la personne parce que celle-ci est inconsciente ou que ses capacités cognitives sont trop affectées pour lui permettre de communiquer directement.

 

   Directives préalables

Les directives préalables se présentent sous la forme d’un document en bonne et due forme dans lequel la personne précise ses volontés concernant les soins en cas d’inaptitude ou en fin de vie.

Filiassur assurance fournit des renseignements précieux pouvant aider le personnel soignant et la famille dans la prise de décision.

Le testament biologique est un exemple de directive préalable.

Souvent, on ne prend en considération que le testament biologique rédigé récemment par une personne en phase terminale.

Comme il est difficile de définir avec précision le seuil de la phase terminale, le testament biologique n’est pas toujours respecté.

Il est fréquent que ce document soit rédigé lorsque la personne est en bonne santé, et celle-ci pourrait changer d’avis lorsque son état de santé évolue.

Si tel est le cas, elle peut toujours annuler le document.

Il existe un autre type de directives préalables : la désignation d’un exécuteur testamentaire.

Selon la volonté de la personne, l’exécuteur testamentaire doit prendre les décisions à sa place.

Dans ce cas, la personne peut formuler ses souhaits sur un grand nombre de problèmes.

Selon un conseiller de Filiassur, la désignation de l’exécution testamentaire est une directive préalable d’autant plus importante qu’elle constitue une procuration ; cependant, son rôle varie selon les lois de chaque province.

Toutefois, même dans les provinces où elles ne sont pas officiellement reconnues, les directives préalables fournissent des renseignements très utiles.

En effet, elles permettent aux professionnels de la santé de connaître les souhaits que la personne a formulés avant d’être dans une situation où elle ne peut plus communiquer ses désirs.

Depuis le printemps 1990, le Code civil de la France précise que toute personne apte a le droit de désigner les personnes de son choix pour prendre soin de ses biens en cas d’inaptitude.

La personne doit rédiger un mandat en cas d’inaptitude pour désigner ces personnes.

Les médecins ne doivent pas oublier que le comité d’éthique de l’établissement peut les aider à résoudre certains dilemmes.

Le rôle de ces comités peut différer d’un établissement à l’autre.

Dans certains centres hospitaliers, le seul mandat du comité est de mettre au point des règlements.

Dans d’autres, son rôle est surtout didactif ou consultatif.

Read More
Oct 14, 2017

Posted by | Commentaires fermés sur Le marketing sensoriel

Le marketing sensoriel

Le marketing sensoriel

 

Le marketing sensoriel joue sur les points faibles (5 sens) du consommateur pour l’amener à acheter du produit.

Son objectif est de mettre le client dans un climat de confiance.

Pourquoi l’utiliser ?

Le marketing généralement aide à créer, modifier et renforcer l’image de la marque, il favorise l’acte de l’achat et il apporte un plus face à la concurrence du commerce électronique.

Un bon marketeur doit bien jouer sur “ la vue, le toucher et l’odorat “ pour séduire ses clients.

Le marketing visuel :

La vue nous permet de distinguer la beauté d’un article.

Le panneau publicitaire, c’est le premier contact entre le consommateur et le produit.

Ici, le choix du design et des couleurs est très important, ce sont des points de vente qui influencent le client.

Les nouvelles technologies, comme les écrans géants, l’utilisation des vidéos, ou les applications mobiles et les images 3D sont également au service du marketing visuel.

Les écritures humoristiques, des phrases rigolotes et des idées inspirantes de messages font toujours attirer l’attention en plus c’est une occasion pour vanter les produits et les services.

        Le marketing auditif :

C’est à l’oreille que nous évaluons la qualité d’un produit (un jouet par exemple).

Une bonne musique en faisant les courses fait détendre le client et en plus, c’est une action commerciale dédiée aux achats, elle incite le consommateur à acheter de façon compulsive.

        Le marketing gustatif :

Chacun de nous, a un côté gourmand en lui, et ce type de marketing a beaucoup évolué ces dernières années, surtout quand le magasin fait une initiative de dégustation gratuite.

Pour présenter ses nouveaux produits alimentaires, le groupe casino, fait toujours des initiatives pareilles, le fait d’offrir à ses clients des repas gratuits, des sushis, …

Une bonne odeur en passant devant un rayon, ça fait saliver et craquer le client.

Dans le marketing expérientiel, les événements tels que “ semaine du goût” ou “ maison du chocolat” fonctionnent bel et bien.

     Le marketing olfactif :

Il est généralement utilisé dans l’agro-alimentaire et dans les produits cosmétiques.

IL y a des enseignes, qui créent eux même des produits parfumés pour séduire les clients.

     Le marketing tactile :

Le sens du toucher a un lien direct avec nos émotions, ce type de stratégie nous permet de toucher le produit et apprécier sa qualité.

Le dirigeant du groupe casino , utilisent le marketing sensoriel pour fidéliser ses clients.

Il faut avoir un bon produit au bon prix avec la bonne information.

Pratiquement, la majorité des magasins utilisent les mêmes techniques pour gagner plus de clients, mais seulement Leader Price a réussi grâce à ses innovations la preuve il est nommé “ Leader” en France.

Le marketing est une science pratique, qui nécessite une bonne démarche, il filtre une bonne partie de ce que nous percevons du monde qui nous entoure et il va de pair avec toute forme de commerce.

Le fait de jouer sur la sensualité aussi, participe à l’évolution de l’enseigne, quoi qu’il en soit le choix du cadre, y est certainement pour quelque chose.

Il faut créer quelque chose d’ordinaire qui casse les codes de nos habitudes et ce genre d’initiative fait vendre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Read More
Juil 31, 2017

Posted by | Commentaires fermés sur Épargne quel placement les Français préfèrent : livret A ou assurance vie ?

Épargne quel placement les Français préfèrent : livret A ou assurance vie ?

Épargne quel placement les Français préfèrent : livret A ou assurance vie ?

Les Français préfèrent épargner pour se protéger contre les moments rudes, chômage, retrait ou pour des projets à long terme. En moyenne, les Français économisent 3 000 euros par an, soit 14 % de leurs revenus disponibles. Face aux incertitudes concernant l’évolution économique du pays, certain choisi de se protéger en souscrivant dans des assurances de prévoyances telles que chez Filiassur assurance ou AXA, d’autres préfère épargner sur le livret A, leurs choix dépendent selon les critères et les besoins que l’épargnant demande (fiscalité, pourcentage de rendement).

Créé pour financer le logement social, le Livret A, a montré un regain d’intérêt ces derniers mois au dépend d’autres placements, plus que 60 millions de Français détiennent un, en effet comme a mentionné monsieur Pierre-René Lemas, le directeur général de la caisse des dépôts et consignations, « ceci est en lien certainement à la période pré-électorale. Quand on regarde les élections précédentes, on voit bien qu’il y a toujours un moment d’inquiétude dans l’opinion ».

Livret A, comment épargner ?

Pour l’ouverture d’un livret A, il n’y a pas de conditions particulaires, le compte peut être ouvert pour toute personne majeure, avec la possibilité aux parents de souscrire un compte pour leur enfant mineur. Le montant minimum fixé est de 1.50 à 10 €. L’avantage du livret A est que la somme déposée, est défiscalisée et immédiatement disponible.

Le Livret A, globalement, est moins rémunérateur que l’assurance vie, le taux est fixé par le gouvernement à 0.75 % net depuis août 2015, et ne baissera pas avant août 2017. Par contre, depuis janvier 2013, le montant maximale à verser sur un livret A est plafonné à 22 950 €. Toutefois, 45.1 % des livrets A, contiennent moins de 150 euros et seulement 10.9 % dépassant le plafond du livret grâce aux intérêts créditeurs.

Assurance vie

Le placement financier favori des Français, qui est proposé par plusieurs compagnies de prévoyance comme Filiassur assurance, AXA, crédit agricole, permet au Français de capitaliser à long terme. Ainsi, la somme placée est investie de manière à produire des intérêts qui s’ajouteront au capital initial. Le capital cumulé peut être à tous moments récupéré par contre le rachat contrairement au livret A, entraine une charge sur les plus-values qui varie de 25 à 15 % selon le contrat choisi. En cas de décès de l’assuré, la totalité de la somme sera versée aux bénéficiaires désignés.

Le capital est formé par la cotisation par les assurés, soit d’une façon programmé mensuelle ou bien libre. L’assuré à le choix aussi de répartir son épargne soit en unité de compte ou soit en euros, la différence entre les deux supports, c’est que pour le premier, l’épargnant cherchera des performances supérieures, mais tout en acceptant que l’épargne puissent évoluer à la baisse alors qu’avec le support en euros l’épargnant choisi la sécurité, puisque, les fonds en euros enregistrent un pourcentage de rendement de 3 % annuel net.

Actuellement, le gouvernement français veut orienter les épargnants français plus vers les entreprises, en considérant que les besoins financiers des HLM sont couverts

Read More
scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services